Tandem + , Architecture et urbanisme Nord Pas de Calais

Cabinet d'Architectes et d'Urbanistes dans Nord Pas de Calais situé à Lille

52 logements, Saint André

Architecture / Logement

Date de livraison 2020

Mission

Mission complète

Maître d'Ouvrage

Ceetrus, SEM VR AMO

Partenaires

BH Environnement (BET thermique et fluides)
Pascal Loison (économie de la construction)
Sigier (BET structure)

Surface

5 554 m2 (SDP)

Performance et certification

NF Habitat -15

Montant travaux

5 741 000 € (HT)

Construction de 52 logements en accession et cellules de quai 22 à Saint André Lez Lille. Le lot C constituera la pièce d’articulation du futur quartier du quai 22 dont l’urbanisme est porté par l’agence ANMA. Il s’agit d’un projet d’ampleur de reconquête des berges de la Deûle et plus particulièrement une friche industrielle.
Il s’agit aussi de composer un nouveau morceau de ville vivant et animé où l’on habite autant que l’on se promène et où toutes les générations se croisent…
La programmation se compose de 52 logements en accession aux étages répartis du T1 au T5 en trois cages d’escaliers et dont 90 % sont doublement orientés.
Les rdc sont évidemment actifs et organisent la desserte des fonctions collectives (halls, locaux vélos, salle commune, accès au jardin) mais aussi des accès individuels aux habitations, ou encore des commerces

New

Un monolithe intuitif
L’opération est pensée comme un monolithe sensible, capable:
- d’ancrer la centralité de quartier
- de marquer les différentes perspectives
- d’assurer le rôle de rotule urbaine à l’échelle du quartier
- de perdurer sur le long terme en proposant une écriture architecturale intemporelle
- d’interpréter de manière contemporaine le déjà là et notamment les composantes bâties du site

L’écriture du projet emploie un vocabulaire simple associant :

Une volumétrie sans artifice valorisant les qualités d’usage plus que l’expression architecturale

Une peau extérieure finement nuancée
Les façades sur rue sont habillées d’une brique claire dont la modénature et le joint varient selon les situations. Les modénatures permettront d’apporter un jeu d’ombres et de lumières diversifiant et redécoupant les pans de façades au fil de la journée.

Une trame comme règle d’équité
La composition des baies et loggias s’établit en connivence sans prioriser de façade

Un cœur d’îlot plus expressif avec :
- des balcons projetés
- des bétons lasurés cuivrés
- une dalle jardin abondamment plantée
- des pratiques collectives et partagées en situation de balcon sur la Deûle.

Tous droits réservés à tandem+ architecture plus urbanisme • DesignDevelopment