Tandem + , Architecture et urbanisme Nord Pas de Calais

Cabinet d'Architectes et d'Urbanistes dans Nord Pas de Calais situé à Lille

DREAL 59/62, Lille

Architecture / Équipement

Mission

complète
concours 2012 - lauréat

Maître d'Ouvrage

DREAL Nord-Pas-de-Calais

Partenaires

Ginger/Sechaud & Bossuyt, bureau d’études
SL2EC, économie de la construction

Surface

15 600 m2 (SHON)
7 000 m2 pour les façades – 2 500 m2 pour les toitures

Performance et certification

Niveau BBC

Montant travaux

6 172 000 € HT (prévisionnel)

Réhabilitation de l’immeuble de bureaux de la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement Nord – Pas-de-Calais)
Intervention sur les façades – amélioration des performances thermiques –mise en sécurité et en accessibilité.

Le bâtiment de la DREAL regroupe en son sein différents services d’état liés à l’écologie. Redonner à cette institution une image contemporaine, affirmer sa présence en centre ville et en faire une vitrine du développement durable sont quelques-uns des enjeux liés à sa réhabilitation.
Le projet « déroule » autour des volumes actuels, une série de rubans jouant sur le rythme, la matière et la lumière pour donner à l’ensemble une cohérence nouvelle.

Ces rubans forment un exosquelette en lames de bois et d’aluminium épousant les façades actuelles et substituant à leur rigueur initiale, vibration et profondeur. La diversité d’inclinaisons et d’angulations proposée est issue du croisement entre une cartographie de l’ensoleillement et la position des différentes fenêtres de bureaux. L’inclinaison des lames permet au soleil de pénétrer au plus profond du bâtiment assurant une luminosité maximale aux espaces.

Il s’agit également de montrer ce qui est habituellement caché : le nouveau manteau isolant est perceptible en retrait de cette résille. Il constitue la base de la maîtrise et de l’amélioration des performances énergétiques demandées.

La mise en place de ce dispositif simple et économe, redonne à la DREAL une image contemporaine et une nouvelle urbanité. Cette conception « biodynamique » de la réhabilitation d’un bâtiment est d’abord une réflexion rigoureuse du projet d’architecture, tirant parti des atouts d’un site, maîtrisant ses contraintes et mettant en place des outils techniques simples au service des usagers.

Tous droits réservés à tandem+ architecture plus urbanisme • DesignDevelopment