Tandem + , Architecture et urbanisme Nord Pas de Calais

Cabinet d'Architectes et d'Urbanistes dans Nord Pas de Calais situé à Lille

Lezennes - MAV

Architecture / Équipement

Mission

Complète
Concours 2014 - Lauréats

Maître d'Ouvrage

Ville de Lezennes

Partenaires

Betom Ingénierie (bureau d’études TCE)
Kiétudes (bureau d’études acoustiques)
Capterre (bureau d’études environnement)

Surface

1298 m2 (SU)

Montant travaux

3 385 462 € (HT)

Construction de la Maison des Arts Vivants (école de musique, harmonie municipale, théâtre, groupe vocal,…) et réhabilitation de l’espace associatif

Le projet de Maison des Arts Vivants et d’Espace Associatif prolonge l’aménagement et d’extension du coeur bourg de Lezennes. Il est l’occasion de définir une nouvelle centralité, autour d’équipements associant activités communales et associatives, et de valoriser un patrimoine architectural (l’ancienne mairie), urbain (le tissu villageois) ou paysager (les composantes arborées).

Culturel et festif, il met en jeu les passions de chacun, celles qui fondent la vitalité d’une commune et le plaisir de vivre ensemble. Il doit répondre à toutes les attentes et fonctionnalités du programme, mais aussi susciter l’envie de participer, d’entreprendre et de partager. Notre projet tente ainsi de répondre à ces deux objectifs : transformer en composant avec le « déjà-là » et inviter à l’échange dans des lieux que les habitants ont en commun.

C’est pourquoi nous proposons de rapprocher le Cercle Historique du projet d’Espace Associatif. Le projet y gagne en cohérence et en intensité, condition nécessaire à la valorisation de l’ancienne mairie et au regard de sa situation exceptionnelle (entre place et jardin public).

Nous faisons également le choix d’ouvrir le site de la Maison des Associations pour le rendre traversant et ouvert aux pratiques piétonnes. Une partie du programme (le pôle Harmonie Municipale) devient indépendante mais dans une proximité et une co-visibilité avec le reste de l’équipement riche de sens et d’usage. Ce choix nous permet de mieux gérer, de part et d’autre du site, les accroches aux héberges existantes et d’accompagner la rue Chanzy dans sa séquence d’entrée ville. L’architecture se plie ensuite, pour mieux intérioriser et pacifier les échanges et la vie intérieure de l’équipement.

Le projet trouve alors sa traduction conceptuelle et volumétrique dans l’idée de Village des Associations, disposant en cœur d’îlot et face au Parc quatre pavillons dont l’échelle et le gabarit peuvent s’apparenter.

Ce travail de fractionnement est gage d’intégration, articulant les nouveaux espaces aux volumes existants ; mais également vecteur d’identité, révélant la particularité de chaque pôle dans un plan d’ensemble valorisant le lien et le regard de l’un sur l’autre. L’architecture est organisée par la pratique et les parcours, associant espaces extérieurs et intérieurs dans une même continuité ; elle est également question de générosité, plaçant halls, parvis et jardins aux cœurs des dispositifs spatiaux. Le choix de la brique et l’ampleur donnée aux percements procèdent de la même dualité : être à la fois pérenne et joyeuse ; respecter l’esprit des lieux tout en révélant l’animation et la vie intérieure de l’équipement.

Quant à l’évocation des carrières de Lezennes, « monde mystérieux du dessous irriguant la vie du dessus », nous verrons dans les déhanchements de certains de ces pavillons, une volonté de sortir de la trame pour proposer des espaces atypiques comme inspirés de l’organisation souterraine.

Tous droits réservés à tandem+ architecture plus urbanisme • DesignDevelopment